Maison Paul-Émile-Borduas
Historique PDF Imprimer Envoyer

Maison Paul-Émile Borduas

Afin de pouvoir acquérir la maison de Paul-Émile Borduas pour la protéger et la mettre en valeur, le peintre-sculpteur André Michel a mis sur pied, en 1998, la Fondation de la maison Paul-Émile-Borduas dont il a assumé la présidence. Après une levée de fonds magistrale sous la présidence de madame Phyllis Lambert et de monsieur Jean-Pierre Charbonneau, la maison a été acquise en 2001, avec les meubles ayant appartenu au signataire de Refus Global. En 2007, la fondation en a fait don aux Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire pour en faire un centre d'exposition sur l'homme et son œuvre.


La maison présente un grand intérêt architectural. Ce n'est donc pas étonnant que l'historien d'art réputé, François-Marc Gagnon, y ait reconnu une des œuvres maîtresses de l'artiste : « En 1945, l'été qui voit la fin de la Seconde Guerre mondiale, Borduas réalise enfin un rêve longtemps caressé. Il s'installe à Saint-Hilaire dans une maison dessinée et construite par ses soins. [...] »


« De larges baies ouvertes sur l'arrière donnaient sur la rivière Richelieu. Borduas y avait visé l'intégration de tous les détails. Les meubles avec leurs combinaisons de courbes et de droites rappelaient les meubles dépouillés caractéristiques de l'Art Déco, ceux mêmes dont on enseignait la fabrication à l'École du meuble. L'ensemble, avec ses volumes carrés, ses lignes pures et dépouillées, rappelait l'architecture hollandaise contemporaine (Rietveld et Oud en particulier) marqué par le mouvement de Stijl sinon par Le Corbusier. »


Source: Paul-Émile Borduas par Gilles Lapointe - collection biographique Célébrités.

 

Pour en apprendre plus, visitez le site du Musée virtuel maison Paul-Émile Borduas.

museevirtuelpeb


 

 
L'homme: 1905-1960 PDF Imprimer Envoyer
borduas2
 

Paul-Émile Borduas est né à Mont-Saint-Hilaire le 1er novembre 1905. Après des études primaires à l'école paroissiale, il fréquente l'atelier d'Ozias Leduc et suit des cours du soir à l'École des arts et métiers de Sherbrooke. En 1923, il s'inscrit à l'École des beaux-arts de Montréal où il obtient des prix en dessin. Il séjourne en France de 1928 à 1930. Il revient au Québec et enseigne à la Commission scolaire catholique de Montréal. En 1937, il remplace Jean Paul Lemieux en tant que professeur à l'École du meuble de Montréal. L'année suivante il expose au Musée des beaux-arts. Il participe, en 1946, à la première exposition des Automatistes à Montréal.


En 1952, il vend sa maison de Saint-Hilaire et s'exile à New-York où il connaît une période de création exceptionnelle. Il meurt à Paris le 22 février 1960 après y avoir vécu cinq ans. Ses cendres sont rapatriées dans le cimetière de sa ville natale en 1989. Le prix Guggenheim lui est décerné à titre posthume.

 

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3

MUSEALES-logo  MSH Nature Coul    desjardins_beloeilmsh