Maison Ozias-Leduc PDF Imprimer Envoyer

Historique

mss32713117Le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire a fait l'acquisition d'un site d'intérêt patrimonial consacré au peintre Ozias Leduc.

Ce centre d'interprétation est composé de la maison natale et de la grande maison d'Ozias Leduc. Ces deux maisons qui sont situées au 272 chemin Ozias-Leduc à Mont-Saint-Hilaire occupent l'emplacement privilégié qui a vu grandir le célèbre peintre et qui lui a inspiré de nombreuses toiles. L'ensemble du terrain et les deux maisons constituent un site patrimonial d'importance.

 

Chronologie


wmaison_nataleLa maison natale a été donnée au MBAMSH en 2005 par madame Simone Leduc-Lamy, petite-nièce de l'artiste, dans le but d'en faire un centre d'interprétation. Cette petite maison requérait des travaux de restauration avant d'être ouverte au public. Une fois les travaux complétés, elle fut aménagée selon les normes de la fin du 19e siècle avec du mobilier et des objets de l'époque, alors qu'Ozias y vivait en compagnie de ses parents et de ses frères et sœurs. Véritable témoin de la vie rurale du XIXe siècle, cette petite maison ne comporte qu'une seule pièce au rez-de-chaussée et un demi-étage où se trouvait le dortoir.

En décembre 2006, le comédien Marcel Leboeuf donne au MBAMSH la grande maison voisine de la maison natale, dont Ozias Leduc avait dessiné les lignes, dans le but de compléter l'ensemble du centre d'interprétation.

Cette maison est un cottage en brique datant des années 1930. On y présente une exposition permanente consacrée à Ozias Leduc. Située sur un verger magnifique qui procurait les revenus à la famille, cette maison était voisine du célèbre Correlieu, la maison-atelier où l'artiste a passé de nombreuses années, et dans laquelle il recevait ses visiteurs pour des discussions empreintes de finesse et de sagessewmaison_brune_leduc_en_t_2.

Cette maison a été vendue en 1936 par Ozias Leduc à son frère Ulric. Elle était alors recouverte en papier noir et des photos montrent que des lattes étaient posées, sans doute pour recevoir un recouvrement en clin de bois. Elle a été recouverte en brique dans les années 1950.

Ouverte au public depuis 2007, elle permet aux visiteurs de prendre le pouls d'une époque pas si lointaine, la maison étant restée intacte depuis sa construction et surtout, de découvrir un artiste majeur de l'art québécois.

 

 


 

 

 

logo_villemsh  desjardins_beloeilmsh logo oeil regional